metraille qui m'aille

Publié le par KPHB Paris



"L'autre, l'antre. Et si c'était moi, altéré, je serais à l'intérieur et l'infini m'échapperait encore. Mon propre corps faisant obstacle à ma vision du point zéro, utopique point focal. Nulle désignation, mais représentation résignée. Mi-roir, mi-bois. chemin de manutention. Route connue inconnue. Caisse à claire-voie. Le seuil d'une porte lourde, entrebaillée, baillante, une béance... Résignation et altérité."
(JK - 1991 - catalogue)




Caisse à claire-voie, miroirs, bande sonore - JK- Metraille - 1991 (1m3)

Publié dans Johann Kaisse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article